Art Cologne

Hall 11.1 Stand A2

Exposition passéeDu 16 au 19 avril 2015

Le contraste de ces deux couleurs a certes toujours fasciné les artistes, mais peu en font un crédo. D’autres compositions et formes puissantes doivent être trouvées pour révéler ces deux couleurs antinomiques. Une règle ancestrale de la physique nous apprend que le blanc est considéré comme une entité réunissant toutes les couleurs du spectre lumineux et le noir comme l’absence de couleurs et donc l’ombre.
Dans l’œuvre noire et blanche de Jean Dewasne, le contraste de ces entités noires et blanches prend toute son envergure dans la composition dynamique de l’œuvre, positif-négatif entament une lutte sous nos yeux, seul un triangle rouge distrait notre regard.
Jean Dewasne (1921-1999) dont nous avons proposé une exposition d’œuvres plus anciennes à la galerie pour clôturer une série d’hommages qui lui ont été rendus dans plusieurs musées français, est revenu dans le cœur des collectionneurs et a surtout allumé des passions dans les yeux des plus jeunes. Son œuvre très contemporaine et sa présence dans certains lieux publics comme le métro de Hanovre n’a pas pris une ride.
Le noir est l’élément premier de certains artistes, Charles Bézie est de ceux-là. Chez lui il n’y a pas un noir, mais une multitude de noirs qu’il décline avec un talent de mathématicien dans des constructions ou l’épaisseur jouxte la matière de la toile.
Nicholas Bodde, dont une exposition en compagnie du sculpteur Siegfried Kreitner est en cours à la galerie, est surtout un chantre de la couleur. Nous lui avons demandé de s’essayer au thème du noir et blanc, le résultat sera à découvrir sur notre stand.
Qui mieux que Claude Pasquer sait ce que le noir et le blanc valent comme couleurs ? Ses œuvres se composent au départ de partitions colorées, qui sont progressivement recouvertes de blanc ou de noir pour ne laisser apparaître la couleur qu’en fines bandes sur la toile.
Chez Moon-Pil Shim avec qui nous avions fait un tour d’horizon en exposant ses œuvres à la galerie en mai 2014, le noir est récurent et le blanc lui donne de la profondeur. C’est sur le plexiglas qu’il applique la couleur monochrome et la travaille avec de fines stries au cutter.

Andreas Brandt bien connu en Allemagne a beaucoup travaillé avec ces deux couleurs, ses constructions noires et blanches témoignent d’une grande force. Du mouvement minimal de certaines de ses œuvres, se dégage une grande énergie.
Gottfried Honegger artiste suisse de 98 ans a beaucoup abordé le blanc dans ses sculptures et ses reliefs. Ce fondateur de l’Espace de l’Art Concret à Mouans-Sartoux dans les hauteurs de Cannes, militant convaincu de cet art abstrait et concret, va bientôt avoir une rétrospective au Centre Georges Pompidou au mois de juin, nous nous réjouissons que son pays d’élection lui rende enfin hommage pour son œuvre et son combat.
Il y a de nombreuses années, lors d’une exposition organisée par Repères à la galerie de Hans Steinbrenner, nous avions acheté une de ses magnifiques sculptures en bois noir que nous présenterons pour la première fois dans une foire.
Nous présenterons également une œuvre de Nathalie Delasalle, Sculpteur du blanc, pour faire écho à une exposition à l’Atelier Blanc à Villefranche de Rouergue.

Nous nous réjouissons de pouvoir à nouveau vous saluer à Cologne, et vous adressons notre amical souvenir.

Anne et Diane Lahumière

dewasne_65_ss_titre_1971.jpg
art_cologne_1-4.jpg
art_cologne_2-4.jpg
art_cologne_3-3.jpg

Art Cologne. Hall 11.1 Stand A2