Jean-François Dubreuil & Jean d’Imbleval

Le visible et l’invisible

Exposition passéeDu 18 mars au 30 avril 2016

Jean-François Dubreuil analyse les quotidiens du monde entier depuis des années. Comme Jean d’Imbeval, il utilise une structure existante : celle de la mise en page des journaux. La construction de ses peintures n’est pas le fait du hasard comme le choix des couleurs tirées au sort, en dehors de deux constantes, le noir pour les photos et le rouge pour la publicité. Dans ses premières œuvres Jean-François Dubreuil applique les couleurs en remplissant les espaces des articles, puis il les détoure, laissant les espaces intérieurs blancs. Dans ses derniers travaux les croix colorées ont pris le pas sur les espaces blancs, petit à petit la structure du journal devient invisible au profit de quelques traits, donnant une lecture plus aérée et graphique de ses œuvres. L’œil doit s’exercer à reconstruire l’invisible.
D’après Jean d’Imbleval, alias Jean-Claude Lahumière, qui nous a quitté en 2014, le cube est la première forme issue de la réflexion pure de l’homme. Un symbole en soit de l’art construit. Des intellectuels, des mathématiciens ont parfois tenté d’appliquer des calculs savants aux œuvres fascinantes de Jean d’Imbleval, pourtant il concevait ses sculptures de façon empirique, à partir du cube, qui a hanté bon nombre de ses recherches des années durant. Il rend visible la magie de l’équilibre dans ses structures auto-tendantes ou le secret du triangle dans la construction d’un cube plein, celui-ci apparait ou disparait aux yeux du spectateur où il existe, là, en équilibre sous nos yeux surpris qui découvrent l’invraisemblable magie de l’apesanteur.

JF Dubreuil - Le Temps n°13537 du 1/07/2015

JF Dubreuil - Le Temps n°13537 du 1/07/2015

A/T 110,4 X 76,2 cm

Vue exposition 1er étage JF Dubreuil & J d'Imbleval

Vue exposition 1er étage JF Dubreuil & J d’Imbleval

Le visible et l’invisible

Vue exposition rdc JF Dubreuil & J d'Imbleval

Vue exposition rdc JF Dubreuil & J d’Imbleval

Le visible et l’invisible

Jean-François Dubreuil & Jean d’Imbleval. Le visible et l’invisible