Art Basel

Stand H7 Hall 2.0 Messeplatz Bâle, Suisse

ActualitéDu 23 au 26 septembre

Quelle joie de vous retrouver enfin à Bâle, foire à laquelle nous participons depuis 50 ans sans discontinuer, nous vous remercions de votre fidélité et espérons que malgré ces mois difficiles, le plaisir de se voir et parler d’art restera un moment joyeux à partager.

Cette année nous présenterons les œuvres d’Auguste Herbin (1882-1960), Victor Vasarely (1906-1997), Jean Dewasne (1921-1999) et pour la partie contemporaine nous proposerons notamment des œuvres de Jean-François Dubreuil et Hans-Jörg Glattfelder.

Ces artistes phares de la galerie, majoritairement collectionnés par Anne et Jean-Claude Lahumière, représentent un fond important au sein de la collection. Pour fêter cette 50ème participation, il nous a semblé juste de proposer un panel d’œuvres de chacun d’entre eux.

Plus particulièrement, nous proposerons une variation sur les jours de la semaine par Auguste Herbin, du dessin préparatoire en passant par la gouache jusqu’à la toile. Ce dernier avait mis au point un alphabet plastique qui a subjugué plus d’un artiste de la génération suivante, notamment Victor Vasarely qui fut hautement inspiré lors de la mise en place de son alphabet qu’il nomma unités plastiques. Nous aurons d’ailleurs quelques œuvres de cette période.

Dans les années 50, à Paris, Auguste Herbin est ce qu’on pourrait appeler aujourd’hui l’influenceur numéro 1, de part son approche de la couleur, très franche, voire osée, et le système mis en place à travers son alphabet plastique qui met en correspondance des lettres avec des formes géométriques pures, des couleurs et des notes de musiques. Tous les artistes européens de cette période ont entendu parler de lui, Jean Tinguely lui dédie une sculpture qu’il baptise ‘Méta-Herbin’. Aurélie Nemours lui consacre une œuvre comme un semi de formes géométriques sur fond noir, Olle Baertling lui rend visite et lui dit son admiration, ainsi que Joe Delahaut en Belgique.

Jean Dewasne connait bien entendu aussi l’œuvre d’Herbin dont il admire le travail. Il est l’artiste qui a influencé le choix de l’abstraction géométrique à Anne et Jean-Claude Lahumière. Ils l’ont côtoyé lorsqu’ils ont débuté dans le métier. D’abord éditeurs ils ont produit ses premières éditions de sérigraphies. A la première foire de Bâle, ils avaient présenté ces éditions qui avaient été remarquées par Harald Szeemann. Il a représenté la France à la biennale de Venise en 1968.
Il s’est enfin beaucoup préoccupé d’architecture et sa dernière grande ‘Antisculpture’ comme il l’a dit lui-même (c’est ainsi qu’il nomme ses carénages peints), fût les panneaux intérieurs sur toute la hauteur de la Grande Arche de la Défense à Paris.
N’oublions pas non plus la visite de Renzo Piano et Richard Rodgers dans son atelier, qui leur firent changer d’avis sur la couleur du Centre Pompidou Paris. Grâce à Dewasne (le bleu Dewasne), le Centre a revêtu un habit de couleurs, sinon il serait resté gris !

Jean Dewasne sans titre ca.1959

Jean Dewasne sans titre ca.1959

Gouache sur papier 51 x 72 cm

Art Basel. Stand H7 Hall 2.0 Messeplatz Bâle, Suisse